Web

LA TERRE ENTRE LES MONDES

Compagnie La spirale • Jean Boillot • dès 14 ans
Une pièce, délicate et puissante, sur la disparition des êtres, des cultures, de l’environnement naturel, sur la vitalité de la jeunesse. Jean Boillot s’attache à faire entendre les langues parlées et leur beauté, comme autant de  liens vivants

La terre entre les mondes est le récit bouleversant d’une rencontre entre deux très jeunes femmes : Cécilia est Maya, elle vit avec son père et le fantôme de sa grand-mère. Elle travaille comme journalière pour des propriétaire terriens mennonites qui cultivent du soja transgénique sur les terres ancestrales maya, forêts devenues champs immenses. Amalia est la fille de ces agriculteurs mennonites: corsetée dans les règles strictes de sa communauté religieuse (des anabaptistes radicaux), ses croyances sont en grand questionnement (comment croire que la terre est plate dans un monde dominé par la science et la technique…). Sa rencontre avec Cécilia sera un chemin de libération.
Dans ce conte théâtral simple se dessine un portrait de notre monde vu au travers d’un petit village du Yucatan : il y est question d’agriculture intensive, de droits à la terre, de langues et de cultures indigènes, de croyances et surtout de transmission féminine.
La terre entre les mondes est une pièce pour 5 actrices et 1 acteur qui évoluent dans un espace épuré figurant cet "entremonde" où dialoguent les vivants et les morts ; et un dispositif sonore pour paroles en quatre langues (dont deux très anciennes), chants de femmes et d’oiseaux, et autres sons de la nature.

Le texte est édité aux Editions Espace 34 et est lauréat de l’Aide à la création de textes dramatiques – ARTCENA

 

LA PRESSE EN PARLE
"Jean Boillot donne corps à un conte théâtral où Mayas et Mennonites tentent de survivre au Mexique face au irruptions des narcotrafiquants et des artefacts de la modernité" — Magazine Poly nov. 22
lire l'article complet

Une fable ingénieuse, harmonieusement poétique [...] Jean Boillot et son équipe créent un univers plastique d’une irréfutable beauté...
— Jean-Pierre Léonardini, l'Humanité

Le Mexique entre deux eaux de Metie Navajo et Jean Boillot : un spectacle politique et poétique parfaitement abouti, jamais démonstratif, tout en affleurements et en sensibilité.
— Eric Demie, sceneweb

Écrite après une résidence au Mexique, la pièce de Métie Navajo passe en revue les préoccupations écologistes et féministes du moment. Jean Boillot la met en scène avec délicatesse [...] une pièce de et pour notre époque incertaine
— Catherine Robert, La terrasse

les mondes de demain
théâtre
Dates
jeu 1 décembre 2022 - 20:30
Lieu
Espace Simone Signoret
01:40
Tarif
Partagez !
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Texte : Métie Navajo
Mise en scène : Jean Boillot
Assistant à mise en scène : Philippe Lardaud
Conseil dramaturgie : David Duran Camacho
Scénographie : Laurence Villerot
Création lumière : Ivan Mathis 
Costumes & maquillages : Virginie Breger
Création sonore : Christophe Hauser
Régie générale : Perceval Sanchez
Direction de production : Nadja Leriche

Avec : Cyrielle Rayet, Giovanni Ortega, Lya Bonilla, Stéphanie Schwartzbrod, Sophia Fabian, Christine Muller

Le texte est édité aux Editions Espace 34.

Visuel : Agence Ecouter pour Voir. Droits réservés.
Photos : © Sylvain Martin _ Square & Martin’s 

Production : La Spirale - Compagnie Jean Boillot- Compagnie conventionnée par le ministère de la Culture.
Coproduction : Théâtre Jean Vilar- Vitry sur Seine, Bords 2 scènes – Vitry le François, EMC-  Saint Michel Sur Orge, CDN de Sartrouville. Avec le soutien du Nest – CDN de Thionville, du Studio Théâtre de Vitry sur Seine, l’aide de la Région Grand Est, le Département du Val de Marne et d’ARTCENA.

Ce spectacle est dédié à la mémoire de Denis Garnier.

vous aimerez aussi